FAQ 8 : Traitement, recyclage et valorisation des déchets

Les déchets suivent un circuit bien particulier en fonction de leur nature : le recyclage, la valorisation ou le traitement des déchets. Eaux de Marseille Environnement s’occupe de la gestion de vos déchets du traitement jusqu’à leur transformation.

Traitement des déchets : comment ça fonctionne ?

Les déchets collectés par Eaux de Marseille Environnement sont acheminés vers les centres de traitement les mieux adaptés. Les ordures vont être transportées vers les centres de tri ou de stockage en vue d’une transformation ou d’une élimination.

Parmi les déchets, il faut distinguer ceux recyclables et ceux non recyclables. Les premiers retrouveront une nouvelle forme, les seconds seront éliminés ou enfouis.

Valorisation des déchets recyclables : comment procède-on ?

Les déchets recyclables (métal, verre, emballages propres, papiers et journaux), provenant des entreprises et des particuliers, sont triés par nature dans nos centres de tri de Marseille, Aubagne ou Marignane en vue de leur valorisation future, ou leur transformation dans des filières spécialisées. Ces filières peuvent conduire les déchets vers un recyclage en cartonnerie, papeterie, plasturgie, sidérurgie, métallurgie, ... afin de leur donner une seconde vie !

Parmi les déchets recyclables et donc soumis à la valorisation : les déchets industriels banals, les déchets ménagers recyclables ou déchets organiques, les déchets électriques et électroniques et les déchets verts.

La valorisation peut être biologique (compost), thermique (par incinération) ou encore destinée à la méthanisation et à la production d’électricité.

Les ordures ménagères recyclables

Les ordures ménagères recyclables concernent les déchets du quotidien produits par les ménages et qui passent par une phase de tri. Parmi ces déchets, le papier (journaux, cartons, emballages), les plastiques (emballages et bouteilles), le verre (bocaux et bouteilles) et les métaux (boites de conserves, etc).

La valorisation des déchets :

Certains déchets prennent la voie de la valorisation. Celle-ci pouvant être biologique (compost), thermique (par incinération) ou encore destinée à la méthanisation et à la production d’électricité.

Les déchets organiques

Les déchets organiques ménagers ou déchets fermentescibles sont recyclés de manière biologique. Ces déchets comprenant notamment les restes alimentaires compostables et non souillés ainsi que les végétaux. Ces ordures sont versées dans un compost. Ce bac en terre va servir à décomposer les restes de manière biologique.

Les déchets industriels banals ou DIB

Les déchets industriels banals ou DIB seront stockés dans des bacs, bennes ou compacteur spécialement loués par Eaux de Marseille Environnement dans l’objectif d’être valorisés. On y compte tous les déchets non dangereux dont le papier, le verre, les textiles ou encore le plastique.

Les déchets verts

Les déchets verts sont collectés soit en porte-à-porte soit sur les plateformes de compostage. Ils peuvent aussi être apportés en déchetterie.

Les déchets verts sont les résidus issus de jardins (branches, les feuilles mortes et les tontes de gazons) sont traités de deux manières.
Le traitement des déchets verts s’opère par voie thermique en étant incinérés ou par procédé de méthanisation ou enfouissement pour produire de l’électricité.
La méthanisation consiste à enfermer les déchets dans des cuves ou digesteurs, les privant d’oxygène pour qu’ils fermentent et se transforment en gaz.

Les déchets électriques et électroniques

La collecte et l’acheminement des déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE) sont réalisés par la société Tep. Ces types de déchets sont recyclables à condition qu’ils ne soient pas mélangés à des déchets d’autres natures.

Le traitement des déchets non recyclables : comment procède-on ?

Les déchets non recyclables ni valorisables, dits « ultimes » sont traités soit en centre de stockage des déchets afin d’être enfouis, soit en centre d’incinération afin d’être brûlés.
Parmi les déchets non recyclables on compte, les ordures ménagères non recyclables liées aux ménages (les ordures ménagères résiduelles ou OMR), ainsi que les déchets industriels dangereux ou DID.

Les ordures ménagères non recyclables

Les déchets ménagers non recyclables sont les déchets des ménages ne pouvant être triés dans les conteneurs à tri. On compte par exemple les éléments en polystyrène, les pots de yaourts ou les couches culottes et de manière générale les ordures utilisés et souillées. Ne pouvant être ni valorisés, ni recyclés, ces déchets sont placés dans une décharge ou incinérés.

Le traitement spécifique des déchets dangereux

Les déchets dangereux ou DID nécessitent un traitement spécifique en raison de leur toxicité pour l’environnement et pour l’être humain. La collecte et le transport des DID sont soumis à la réglementation ADR (Accord Européen relatif au transport de marchandises dangereuses par route). Ainsi un bordereau doit être apposé sur les véhicules transportant des déchets dangereux et toxiques.

Pourquoi recycler les déchets ?

Le recyclage permet de préserver les matières premières et limiter l’utilisation des ressources naturelles (bois, fer, pétrole, eau, etc...). Il empêche l'incinération ou l’enfouissement en centre de stockage et donc la pollution de l’air, du sol et de l’eau.


Retour à la FAQ